EuropArchive.org » Auto / Moto » Assurance auto jeune conducteur : que faut-il faire pour réduire son prix ?

Assurance auto jeune conducteur : que faut-il faire pour réduire son prix ?

Pour un jeune conducteur, il peut être difficile de s’assurer à un prix raisonnable car les compagnies d’assurance appliquent une surprime dans les premières années du contrat d’assurance. Il existe toutefois des solutions pour réduire cette surprime.

Quelles sont les caractéristiques d’une assurance jeune conducteur ?

D’abord, il convient définir ce qu’est un jeune conducteur. Il s’agit de toute personne qui détient un permis de conduire depuis moins de 3 ans ou qui n’a jamais eu de contrat d’assurance même si elle conduit depuis longtemps. Il peut par exemple s’agir d’une personne qui a longtemps conduit le véhicule de son conjoint.

Le manque d’expérience couplé au jeune âge (en général) des conducteurs amène les compagnies d’assurance à considérer que le risque est plus élevé avec ce profil de conducteurs surtout s’ils sont de sexe masculin. Par exemple, les jeunes qui ont entre 18 et 24 ans causent un quart des accidents de la route même s’ils représentent moins du dixième de la population. De ce fait, un jeune conducteur est sous le coup d’une surprime de :

  • 100% la première année de l’assurance
  • Elle passe à 50% la deuxième année de l’assurance
  • Elle disparaît au bout de la 3ème année si aucun accident n’a été causé par l’assuré

En dehors de cette surprime, le prix de l’assurance auto va également dépendre de l’endroit où l’assuré conduit le plus souvent et du type de véhicule assuré entre autres.

Comment réduire le prix d’une assurance auto jeune conducteur ?

  • Opter pour un véhicule d’occasion et peu puissant : une voiture d’occasion est moins coûteuse à assurer et de plus, avec ce genre de véhicule, on peut se permettre de choisir un faible niveau de protection. Vous pouvez ainsi choisir de ne conserver que la garantie responsabilité civile qui est l’assurance minimale qu’il faut avoir pour ne pas être en infraction. Vous pouvez opter pour une formule intermédiaire si vous jugez que c’est nécessaire mais la formule tous risques est à éviter.
  • Faire de la conduite accompagnée : cela va rassurer la compagnie d’assurance et la pousser à baisser de moitié la surprime appliquée la première année. Un jeune qui fait ses premiers pas avec une voiture dès l’âge de 16 ans est un jeune qui a eu le temps de bien maîtriser le volant.
  • Être assuré en tant que conducteur secondaire sur l’assurance auto de ses parents : c’est la meilleure solution pour un conducteur qui n’a pas encore sa propre voiture. Cela permettra d’acquérir suffisamment d’expérience en attendant que la surprime ne soit plus appliquée.
  • Savoir choisir son assurance auto : si le conducteur a des parents qui sont en bons termes avec leur assurance auto, mieux vaut opter pour la même compagnie d’assurance car il se pourrait que des réductions soient accordées. Par ailleurs, certaines compagnies d’assurance proposent des réductions spéciales pour les jeunes conducteurs. Le mieux, pour être sûr de son choix, est de faire appel à des professionnels, comme les comparateurs d’assurance auto.
  • Opter pour une assurance au kilomètre : cette assurance est surtout intéressante pour les jeunes conducteurs qui ne roulent pas beaucoup. Elle leur permet de payer des cotisations proportionnelles aux distances parcourues.

Vous trouverez également sur europarchive.org :