EuropArchive.org » Santé » Maladies » Quel médicament sans ordonnance pour soigner la mycose vaginale ?

Quel médicament sans ordonnance pour soigner la mycose vaginale ?

En France et dans le monde, 3 femmes sur 4 ont connu ou connaîtront au cours de leur vie un épisode de mycose vaginale. Ce phénomène bénin, qui ne peut être comparé à une infection sexuellement transmissible en raison de son caractère non-contagieux, se soigne rapidement et n’engendre aucune complication particulière. En revanche, la mycose vaginale est douloureuse aussi, elle doit être prise en charge rapidement.

La mycose vaginale : qu’est-ce que c’est ?

Lorsque l’on évoque la mycose vaginale, on se réfère à une infection bénigne touchant le vagin, et plus généralement la vulve. Toutefois, la mycose peut également se développer sur le pénis, l’organe génital masculin. Cette infection est provoquée par la prolifération d’un champignon, déjà présent naturellement dans la flore vaginale. Celui-ci peut se développer lorsque l’environnement devient propice sa reproduction (la disparition des bonnes bactéries par exemple, une consommation excessive de sucre ou un manque de lubrification lors de rapports sexuels).

Le Candida albicans à l’origine de la mycose vaginale

Nous venons d’évoquer le champignon à l’origine de la mycose génital. Celui-ci se nomme Candida albicans. D’ailleurs, il cause la plupart des mycoses, qu’elles soient buccales, épidermiques ou intestinales. Il est même possible de retrouver le Candida albicans dans le pharynx.

Comme nous l’avons dit, le Candida albicans se développe lorsque l’environnement est favorable. La plupart des femmes en sont porteuses toutefois, on estime que 25% d’entre elles ne seront jamais touchées par la mycose. En effet, ce champignon ne prolifère pas dans 100% des cas. En revanche, dès lors que la flore vaginale est perturbée, le Candida albicans en profite pour se multiplier. Le microbiote à l’intérieur du vagin est constitué de bactéries. Celles-ci ne sont pas nocives, bien au contraire, elles favorisent l’équilibre de la flore et protègent efficacement l’organe génital des infections. De ce fait, le champignon n’est pas en mesure de se développer lorsque cet environnement est préservé.

Plusieurs facteurs peuvent engendrer le développement d’une mycose, c’est notamment le cas de la grossesse. En effet, les bouleversements hormonaux qui ont lieu pendant cette période provoquent des modifications de la flore vaginale. Le diabète, ainsi que certains antibiotiques, une infection des intestins ou des vêtements trop serrés peuvent être à l’origine d’une mycose.

Quels sont les symptômes de la mycose vaginale ?

Il est très aisé de reconnaître une mycose vaginale. En effet, les symptômes sont significatifs et ne laissent pas de place au doute :

  • Les démangeaisons : elles ont lieu principalement à l’intérieur du vagin, mais peuvent également être ressenties à l’intérieur de la vulve.
  • Les pertes vaginales : en présence de champignons, elles sont plus épaisses.
  • Des douleurs pendant les relations sexuelles, ainsi qu’une sensation de brûlure pendant la miction.
  • Le gonflement de la vulve, qui devient rouge vif.

Avant que ces divers symptômes deviennent insupportables, il est nécessaire de bénéficier du traitement approprié. Celui-ci est disponible en pharmacie sans ordonnance, mais peut également être prescrit par un médecin traitant. C’est ce que nous allons voir.

Médicament sans ordonnance pour traiter la mycose vaginale

Il est possible de profiter en pharmacie d’un médicament sans ordonnance. Aussi appelé « ovule », ce traitement local s’insère dans le vagin. En fonction de la solution proposée par le pharmacien, ce traitement peut être monodose (un ovule seulement) ou à répéter sur plusieurs jours. Dans ce cas, un ovule devra être inséré quotidiennement. Ce médicament affiche une efficacité excellente néanmoins, dans le cadre d’une récidive, il est préférable de contacter son médecin traitant. En effet, un traitement à base d’antifongique est bien souvent nécessaire, pour éradiquer définitivement le Candida albicans.

Le traitement antifongique de la mycose vaginale

Les médicaments antifongiques sont délivrés sur ordonnance. Contrairement aux ovules, leur prise se fait de manière orale et leur action est ciblée sur les muqueuses. Efficace, ce traitement permet d’éradiquer efficacement le Candida albicans à l’origine de la mycose. Si toutefois les résultats ne sont pas au rendez-vous, le médecin traitant procédera à un prélèvement, afin de déterminer le champignon en cause et adapter le traitement en fonction de ce dernier.

Comment éviter la mycose vaginale ?

Préserver une flore vaginale de qualité est la solution la plus efficace pour éviter de contracter une mycose génitale. De ce fait, afin de préserver les bactéries bénéfiques permettant de réguler l’environnement vaginal, l’utilisation d’un savon doux au pH neutre est vivement recommandée. Les douches vaginales, ainsi que les nettoyants agressifs ou les lingettes doivent impérativement être évités.

L’alimentation entre également en jeu dans la prévention des mycoses vaginales. En effet, il a été démontré que le sucre constituait une source d’alimentation principale des champignons. Aussi, il est préférable de limiter la consommation de produits riches en glucides. Enfin, laver ses sous-vêtements à 60 degrés s’avère nécessaire, afin d’éradiquer définitivement la propagation des champignons.