EuropArchive.org » Santé » Lifting des cuisses : qu’est-ce qu’un lifting des cuisses ?

Lifting des cuisses : qu’est-ce qu’un lifting des cuisses ?

Cuisse

Suite à une importante perte de poids, un vieillissement ou une liposuccion, il n’est pas rare de marquer un relâchement de peau au niveau des cuisses. Afin de procéder contre ce phénomène, les médecins spécialisés dans l’esthétique recommandent une chirurgie plastique dénommée le lifting des cuisses.

Que signifie un Lifting des cuisses ?

On sous-entend pas les appellations lifting des cuisses, une cruroplastie, une dermolipectomie crurale, ou bien lifting crural, une intervention chirurgicale d’ordre esthétique qui consiste à retirer l’excès de peau sur la face interne des cuisses. Cette technique a pour but de raffermissement et de tonification de toute la partie supérieure des cuisses.

Le déroulement de cette opération chirurgicale se fait sous anesthésie générale et dure environs deux heurs, et l’hospitalisation du patient commence une nuit avant l’intervention.

Cette intervention se décompose en deux étapes :

La liposuccion ou l’aspiration de la graisse : elle a pour but l’élimination de l’excès de graisse au niveau de la face interne des cuisses.

L’extraction de la peau en excès : afin d’enlever la peau en excès, il existe deux méthodes d’incision. Le choix se fait selon l’importance du relâchement de la peau :

  • Dans le cas d’un excès cutané modéré : l’incision se fait horizontalement près du pli de l’aine, puis elle se continue jusqu’au pli fessier. La cicatrice suite à cette technique est totalement dissimulée sous les sous-vêtements.
  • Dans le cas d’un excès important : l’incision se fait en T, elle sera plus ou moins longue et exécutée sur la face interne de la cuisse.

Quels sont les risques rencontrés lors d’un lifting des cuisses ?

Parmi les nombreux risques que présente une telle intervention, on notera les suivants :

  • Des accidents trombo-emboliques, tels que la phlébite combinée au risque pulmonaire, peuvent conduire à des conséquences graves.
  • Un hématome : c’est une hémorragie interne ou un caillot de sang causé par le gonflement du tissu mammaire.
  • Un épanchement lymphatique : c’est un effet secondaire qui intervient quelques semaines après l’intervention. Dans certain cas, une ponction répétée ou même un drainage au bloc sont obligatoires.
  • Les infections : le risque des infections est peu fréquent, mais cela arrive ! Un traitement adapté par antibiotiques serait donc nécessaire. Cependant dans les cas graves, le retour au bloc pour un lavage serait obligatoire.
  • Un phénomène de cicatrisation inattendue.

Le lifting des cuisses peut être bénéfique dans certain cas, mais reste une intervention chirurgicale qui comporte des risque et des effets secondaires qui vont surgir après la sortie du bloc .