EuropArchive.org » Santé » Comment soulager les douleurs au talon liées à une aponévrosite plantaire ?

Comment soulager les douleurs au talon liées à une aponévrosite plantaire ?

L’aponévrosite plantaire, aussi appelée fasciite plantaire, est une inflammation douloureuse de l’aponévrose plantaire, aussi appelé fascia plantaire, une enveloppe fibreuse qui soutient et protège le tendon qui relie le talon aux orteils. Son inflammation peut mener au développement d’une épine calcanéenne et elle devient alors très douloureuse. Heureusement, il existe quelques astuces pour réduire ces douleurs.

Quelques astuces pour réduire les douleurs et l’inflammation au talon

Une inflammation du talon réagira très bien à des massages, comme toutes les inflammations des tendons ou des muscles. Vous pouvez donc aller régulièrement dans un salon de massage spécialisé dans la réflexologie plantaire. Si vous vous y prenez suffisamment tôt, vous éviterez l’apparition d’une douloureuse épine calcanéenne.

Si vous n’avez ni le temps ni les moyens de vous rendre dans un salon de massage, vous pouvez aussi simplement vous masser avec une balle spéciale, munie de picots ou non. Placez-la sous votre pied et faites-la rouler en appuyant dessus pour qu’elle vous masse profondément. Vous pouvez aussi remplacer la balle par un rouleau de massage ou une simple bouteille d’eau.

Vous pouvez également prendre l’habitude de vous étirer régulièrement les pieds. Asseyez-vous simplement et croisez une jambe par-dessus l’autre. Avec vos mains, étirez la plante de votre pied en poussant vos orteils vers le haut. Vous pouvez aussi, assis ou debout, vous dresser doucement sur la pointe des pieds, sans forcer. Enfin, vous pouvez également vous passer délicatement un glaçon sur le talon et la plante des pieds pour réduire l’inflammation.

À quoi est due l’aponévrosite plantaire ?

Connaître quelques astuces pour réduire l’impact de l’inflammation du fascia plantaire, c’est très utile quand on souffre de fasciite plantaire. Cependant, c’est encore mieux de connaître les causes de cette inflammation, soit pour éviter qu’elles n’apparaissent, soit pour l’aider à disparaître rapidement.

Les causes ne sont pas très nombreuses et elles ont toutes en commun d’être provoquées par une stimulation trop importante du tendon qui relie le talon aux orteils. L’aponévrosite plantaire est donc très fréquente chez les sportifs qui font subir des chocs répétés à leurs talons. C’est le cas dans la course à pied, le basket, l’athlétisme, le football et beaucoup d’autres sports. Voilà pourquoi il est conseillé de réduire l’activité sportive en cas de fasciite plantaire.

Cependant, le sport n’est pas la seule cause. L’obésité est un facteur important, car le poids trop élevé de l’individu fatigue le talon, le tendon et la membrane fibreuse qui le protège. Le fait de devoir passer trop de temps debout sur des surfaces trop dures, mais aussi d’avoir des semelles de chaussures trop fines ou trop dures, sont autant de facteurs de risque importants.

Qu’est-ce qu’une épine calcanéenne, ou épine de Lenoir ?

On pense souvent, à tort, que l’épine de Lenoir (ou épine calcanéenne) est responsable de l’irritation du tendon et de l’aponévrose. Or, si les deux pathologies sont étroitement liées, l’épine calcanéenne apparaît toujours après l’aponévrosite plantaire. Effectivement, l’épine de Lenoir est une réaction du corps à la fasciite plantaire et non l’inverse.

Alors, qu’est-ce que c’est une épine calcanéenne ? C’est une excroissance osseuse, que l’on appelle aussi exostose calcanéenne et qui se forme systématique à l’endroit où le fascia plantaire et le tendon rejoignent l’os du talon (appelé calcanéum – d’où le nom de l’épine). Cette excroissance permet à l’os de supporter la tension supplémentaire que lui impose l’inflammation.

Parfois, l’excroissance est si importante qu’elle peut se sentir simplement en passant le doigt sur le talon. Dans ce cas-là, il est souvent nécessaire d’opérer pour exciser l’excroissance. Cependant, il est rare que l’excroissance soit responsable de la douleur, contrairement à ce que l’on croit généralement. Une fois que l’inflammation du fascia est soignée, l’épine calcanéenne reste, mais ne gêne pas et ne provoque aucune douleur.

Comment soigner une fasciite plantaire ?

Si l’épine calcanéenne ne pose pas de problème en soi, il vaut mieux traiter rapidement une aponévrosite plantaire pour éviter qu’elle ne provoque l’apparition d’une telle excroissance qui pourrait finir par nécessité une opération. L’opération n’est pas dangereuse, certes, mais elle est pénible et nécessite de s’immobiliser pendant plusieurs jours.

Malheureusement, il n’existe aucun traitement particulier contre la fasciite plantaire, pas plus qu’il n’en existe pour les tendinites et les inflammations musculaires de toutes sortes. Évidemment, il y a des crèmes apaisantes que vous pouvez appliquer localement, mais elles ne sont pas toujours utiles dans le cadre d’une aponévrosite plantaire avancée, car ce n’est pas seulement le tendon, mais aussi la membrane qui le protège qui est en état d’inflammation.

La meilleure solution est donc uniquement préventive. Il ne faut donc surtout pas prendre à la légère l’apparition de la moindre douleur au talon et se dépêcher d’identifier les causes probables de l’inflammation. Une fois que ces causes sont identifiées, il faut y remédier rapidement et s’imposer plusieurs jours de repos. Si, malgré tout, la douleur persiste, consultez un médecin du sport et faites-vous masser la plante des pieds par des professionnels.