EuropArchive.org » Santé » Cathéter : quels sont les différents types de cathéters ?

Cathéter : quels sont les différents types de cathéters ?

Le cathéter est un petit dispositif qui fait partie intégrante du quotidien de tout médecin et de tout infirmier. Il s’agit d’un cylindre très long et très fin, d’une souplesse variable selon le modèle, qui est conçu pour pénétrer :

  • Un vaisseau sanguin.
  • Un organe creux : c’est à dire vide à l’intérieur.

Il a pour principaux buts de soit perfuser un liquide à l »intérieur du corps, soit en sortir : ce qu’on appelle le drainage.

Si le cathéter (appelé KT, dans le métier ! ) a rencontré autant de succès et est devenu totalement indispensable à la pratique quotidienne de la médecine, c’est parce qu‘il a de très nombreuses indications, et qu’il permet de remédier à d’innombrables soucis de santé.

Le cathéter…véritable star du traitement des urgences vitales !

Quelle est la première chose que l’on vous fait quand on vous retient à l’hôpital ? Une perfusion, exactement ! Et outre ce geste invasif très commun aux urgences, le cathéter sert à bien plus de choses que cela.

En effet, le principe du cathéter, qui offre accès à des zones habituellement inaccessibles du corps humain est très intéressant pour tout geste médical. Grâce au cathéter, le traitement de plusieurs anomalies est maintenant totalement maîtrisé.

L’usage du cathéter s’est énormément généralisé ces derniers temps, ainsi, il est utilisé dans beaucoup de situations :

  • La pose d’une voie veineuse périphérique est son usage le plus courant.
  • La pose d’une voie veineuse centrale : au niveau fémoral ou jugulaire.
  • La pose d’une chambre à demeure pour l’injection répétée de médicaments de façon cyclique, comme lors des chimiothérapies.
  • La pose d’un cathéter à demeure de Quinton pour la réalisation d‘hémodialyse chez les insuffisants rénaux chroniques.
  • La pose d’un cathéter de Swan-Ganz qui mesure la pression au niveau de l’artère pulmonaire.
  • La réalisation d’une angioplastie : processus qui débouche une artère occluse et sauve la vie du patient lors d’une crise cardiaque.
  • Le drainage d’un pneumothorax, d’un épanchement pleural, ou d’une ascite par exemple.
  • La sonde urinaire qui sert à drainer les urines et les quantifier, comme paramètre de surveillance.

Quels sont les risques encourus lorsqu’on pose un cathéter ?

Même s’il offre une large utilisation de par son intérêt, le cathéter n’en reste pas moins un dispositif qui expose à certains dangers.

Le principal danger qui guette chaque patient chez qui on a posé un KT, est l’infection.

Rare mais parfois fatale, l’infection d’un dispositif de KT lors d’un cathétérisme est une véritable aubaine à la pullulation de microbes en tous les genres par millions.

Vous trouverez également sur europarchive.org :