EuropArchive.org » Santé » Sophie la girafe est-elle toxique ?

Sophie la girafe est-elle toxique ?

Sophie la Girafe toxique

Depuis quelque temps, le célèbre jouet made in France Sophie la girafe est parfois critiquée pour sa prétendue dangerosité. Sophie la girafe est effectivement accusée d’être toxique pour les enfants. Pourquoi ? Parce qu’elle favoriserait la fabrication de moisissure ensuite mise en contact avec la bouche de l’enfant, mais aussi parce qu’elle contiendrait des substances dangereuses. Pourtant, rien de tout cela n’est vrai.

Sophie la girafe n’est pas toxique

La chaîne de production de Sophie la girafe se trouve encore en France, en Haute-Savoie, et elle est régulièrement contrôlée. Au-delà de sa production locale, l’entreprise Vulli a maintenu une production quasiment artisanale à partir d’un caoutchouc recueilli dans la région. Chaque exemplaire est ensuite peint en partie à la main. Sophie la girafe n’est pas dangereuse, ses composants sont naturels et rien n’a permis de prouver la toxicité du jouet.

Alors pourquoi ses rumeurs autour de sa potentielle toxicité ? À cause de la nitrosamine dont des taux infimes auraient été retrouvés dans de la salive exposée au jouet pendant 24 heures d’affilée. Si vous voulez en apprendre plus, on en parle aussi ici, mais sachez également que le journal allemand à l’origine de cette déclaration a été condamné en justice pour diffamation puisqu’aucun des tests publiés ne permettait d’affirmer que Sophie la girafe puisse être toxique.

Des moisissures à l’intérieur de Sophie la girafe ?

Plus récemment, certains parents se sont étonnés de découvrir que des moisissures s’étaient développées à l’intérieur de Sophie la girafe. Or, la présence de telles moisissures peut poser un problème si elles entrent régulièrement en contact avec la bouche de l’enfant. Vulli a alors immédiatement réagi et découvert qu’aucun des modèles concernés par ces moisissures n’était authentique.

La contrefaçon n’est donc pas seulement un problème pour les marques, mais également un problème pour les consommateurs. Certains jouets Sophie la girafe contrefaits sont fabriqués dans des matériaux moins résistants que le caoutchouc utilisé par Vulli. Résultat, des déchirures et des trous apparaissent sur le jouet et l’humidité le pénètre. Avec cette humidité, de la moisissure apparaît. Il suffit donc de s’assurer d’acheter un jouet d’origine.

Les engagements de Vulli

Depuis ces quelques difficultés, la marque Vulli s’est montrée très transparente vis-à-vis de sa chaîne de production. Ainsi, l’UFC Que choisir a pu mener plusieurs enquêtes dont toutes les conclusions ont redoré le blason de Vulli et de son produit phare, Sophie la girafe. La marque est donc parfaitement aux normes et respecte toutes les lois de l’Union européenne. Selon le magazine de consommateurs, il en est de même pour les produits dérivés de la célèbre Girafe.

Mieux encore, après analyse, le caoutchouc avec lequel sont fabriqués les différents modèles de Sophie la girafe est toujours d’origine 100 % naturelle. Il vient de l’arbre d’Hévéa que l’on trouve dans la région et il ne subit aucun traitement majeur et néfaste. Sophie la girafe n’est donc ni toxique ni dangereuse, mais c’est bel et bien le plus célèbre et le plus français des jouets d’éveil.