Accueil Sciences Pourquoi les smileys sont-ils omniprésents dans nos conversations ?

Pourquoi les smileys sont-ils omniprésents dans nos conversations ?

« Omniprésents », c’est bien le mot le plus parlant et le plus juste pour parler des smileys. Sur smartphone, sur ordinateur, par mail, sur les réseaux sociaux… Les smileys et emojis ont envahi le monde. Ces petits bonhommes et symboles sont utilisés comme des signes de ponctuation, et personne n’y échappe. Ces petits éléments permettent de faire passer plus facilement des messages à l’écrit, de transmettre des émotions, des sentiments… Ils apportent un “plus” dans les messages, à tel point qu’il est presque impossible de s’en passer. Mais pourquoi les smileys sont-ils omniprésents dans nos conversations ? D’où viennent-ils ? Pourquoi cette invasion ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Quelle est l’origine du smiley ?

Tout le monde connaît cette tête ronde et jaune au sourire très expressif, mais connaissez-vous son origine ? En 1963, le graphiste Harvey Ball donne naissance à ce célèbre symbole. À l’origine, ce smiley fut créé pour redonner le moral aux employés d’une compagnie d’assurance. Mais malheureusement pour lui, Harvey Ball ne déposa pas de brevet pour sa création. Quelques années plus tard, le journaliste français Franklin Loufrani utilise ce symbole jaune. Contrairement à Harvey Ball, ce dernier dépose un brevet à l’Institut national de la propriété industrielle. Mais l’invention du smiley que nous connaissons et que nous utilisons dans nos messages est attribuée à un professeur de l’université Carnegie Mellon aux États-Unis. En effet, c’est à ce scientifique qu’on attribue l’invention des émoticônes contemporains. En septembre 1982, le professeur Falhlman crée le célèbre smiley que nous connaissons sous la forme “:-)”. Il utilise alors ce symbole pour illustrer des messages circulant sur le forum de l’université de Carnegie Mellon.

Depuis, l’avènement d’internet, l’évolution des technologies, et l’essor des smartphones ont largement contribué au développement des émoticônes et des emojis dans nos conversations.

Quelle est la différence entre les smileys, les émoticônes et les emojis ?

Difficile de ne pas se mélanger les pinceaux avec tous ces termes… Mais existent-ils des différences entre les smileys, les émoticônes et les emojis ? La réponse est oui ! Comme vous l’aurez compris, le smiley désigne à la base, une représentation graphique du petit bonhomme jaune. L’émoticône correspond quant à lui, à une séquence de caractère ASCII. Grâce à différents programmes, cette séquence prend forme et délivre une représentation graphique. Ainsi, un smiley est aussi un émoticône. Les emojis désignent quant à eux, un grand nombre de symboles. Les emojis ne sont pas seulement des visages et des émotions. Les emojis ont de nombreuses catégories : animaux, plantes, plats, métiers, sports… Les emojis sont donc des représentations picturales très diverses. Du visage avec les yeux en étoiles, en passant par une sirène ou encore un elfe, tous ces éléments sont des emojis !

À quoi servent les emojis ?

Les emojis ne sont pas des représentations graphiques inutiles. En effet, ils ont une dimension ludique mais pas seulement ! Ils servent à agrémenter les échanges écrits, à donner de la profondeur, ou encore à adoucir certains messages. Les emojis transmettent des émotions, des sentiments, des humeurs… Ils rendent le discours numérique plus humain.

Ces petits éléments apportent de la subtilité au langage écrit, que ce soit par mail, sur les réseaux sociaux, ou bien évidemment, par SMS. Avec eux, on peut partager des émotions bien précises grâce au smiley avec les yeux amoureux, ou encore grâce à celui qui lève les yeux en l’air. Avec ces éléments graphiques, pas besoin de chercher ses mots lorsqu’on veut simplement répondre par un état d’esprit. En effet, il suffit parfois d’un emoji pour faire passer un message ! Ces emojis sont rapides à utiliser, mais aussi faciles à décrypter. En effet, nos cerveaux captent facilement ces éléments, et donc notre attention !

Comme vous l’aurez remarqué au fil des années, les emojis ne cessent de se développer. Chaque année, la liste de ces derniers est complétée par des petits nouveaux. Mais attention, cette liste est très sérieuse. En effet, les emojis sont validés par le “Consortium Unicode”, une organisation privée qui s’occupe d’approuver ou non les emojis. Les réunions du Consortium Unicode sont confidentielles et très sérieuses. Elles sont souvent source de grands débats, notamment lorsqu’il s’agit d’introduire, ou au contraire, de supprimer certains emojis.

Qui utilise les emojis ?

Il est plutôt facile de répondre à cette dernière interrogation… En effet, aujourd’hui tout le monde utilise les emojis ! Comme vous l’aurez compris et comme vous pouvez le constater quotidiennement, les emojis ont littéralement envahi les écrans !

Emojitracker est une plateforme qui recense en temps réel les emojis utilisés sur Twitter depuis 2013. Ainsi, ce site nous révèle que l’emoji « fou rire aux larmes » aussi connu sous le nom « Face with tears of joy », a déjà été publié plus de 3 milliards de fois ! Il s’agit de l’emoji le plus populaire sur ce réseau social. Cela démontre bien que tout le monde utilise ces petits symboles. Partout dans le monde, les smileys et autres petits éléments servent à échanger, à communiquer, à se révolter, à s’amuser… Les emojis sont autant utilisés dans la sphère privée que professionnelle et publique. En effet, les petits smileys viennent agrémenter les mails entre collègues. Ils se glissent dans la communication des marques sur les réseaux sociaux. Ils inondent les SMS entre amis…

Les emojis ont même contaminé les politiciens qui n’hésitent pas à les utiliser dans leurs messages sur Twitter.

Bien conscient de l’importance de ces petits éléments visuels, les marques et entreprises rusent d’inventivité pour les utiliser à bon escient et pour séduire leurs cibles. Facebook a ajouté, il y a quelque temps déjà, des smileys supplémentaires aux côtés du traditionnel “j’aime”.

Les emojis sont bien omniprésents, mais heureusement, ces petits éléments sont pacifistes et n’ont pas grand-chose pour déplaire… Il est plus que certain que les emojis continueront d’envahir le monde pendant de très longues années !

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

Cryptomonnaies en 2022 : vers une imposition plus avantageuse ?

Bitcoin, Dogecoin, Ethereum, la cryptomonnaie rencontre de plus en plus de succès ces dernières années. À tel point que le gouvernement français a jugé...

De 1970 à 2021 : l’évolution du logo PSG

Au fil du temps, de l'évolution de la société, des mœurs et des modes, les logos se modifient. Véritables marqueurs d'une identité, ils permettent...

La santé des pieds, toujours au centre de l’attention des podologues

Souvent malmenés, et même parfois dédaignés, les pieds sont pourtant d'une grande importance. Et pour cause, chaque année, la Semaine Nationale de la Santé...

Travailler dans le froid : quelles sont les précautions à prendre ?

De nombreux travailleurs français, chaque jour, sont exposés au froid sur leur lieu de travail. Que ce soit dans un entrepôt frigorifique, à l'extérieur en...

Quels sont les rôles marketing d’un goodies pour une société ?

Toutes les entreprises du monde ont un regard sur leur image de marque et sur les services qu'elles proposent. Pour être pérennes sur le long...

Est-ce nécessaire de comparer avant d’acheter des pièces auto ?

Les adeptes de la mécanique automobile peuvent parfaitement réaliser l'entretien et la réparation de leurs véhicules. L'auto entretien d'un véhicule est une solution économique de...

Comment faire la simulation d’un rachat de crédit ?

En 2020, 47,4% des ménages se sont engagés auprès d'une banque pour un crédit. D'après les chiffres, ce sont près d'un tiers des Français...

Où investir dans l’immobilier locatif en France ?

Si vous avez immédiatement pensé à Paris, Marseille ou Lille, en lisant le titre, cet article est définitivement pour vous, car aucune de ces...