EuropArchive.org » Société » Vapotage : la réglementation autour des cigarettes électroniques diffère entre la France et l’Amérique

Vapotage : la réglementation autour des cigarettes électroniques diffère entre la France et l’Amérique

Cigarette électronique

De plus en plus plébiscitée aux quatre coins de la planète, la cigarette électronique fait un tabac. Si son utilisation est exponentielle, la réglementation des produits de vapotage n’est pas la même selon les pays. Considérées comme une alternative au tabagisme classique, la cigarette électronique est soumise à diverses règles qui diffèrent entre la France et l’Amérique.

Le vapotage, un sujet qui fait débat

L’utilisation de la cigarette électronique se répand à vitesse grand V dans le monde entier. Les fumeurs, qui souhaitent arrêter la cigarette, sont de plus en plus nombreux à utiliser l’e-cigarette. Divers accessoires, comme un clearomiseur joyetech, sont aujourd’hui commercialisés pour optimiser l’usage de la cigarette électronique. Alors que cette alternative est particulièrement plébiscitée dans l’Hexagone, des pays tels que les Etats-Unis revoient la législation mise en vigueur dans ce secteur en plein essor.

La réglementation autour de l’e-cigarette

De nos jours, l’usage de ce produit, qui représente une alternative au tabac traditionnel, fait débat. Souvent placées au centre des attentions, les substances vendues pour l’e-cigarette suscitent de nombreuses interrogations. Interdite dans certains lieux publics, comme l’avion ou dans certains restaurants, cette dernière n’est pas utilisée de la même manière dans tous les pays. C’est d’ailleurs le cas pour les Français et les Américains, qui doivent se conformer à la réglementation autour de la cigarette électronique dans leur pays respectif.

Certains pays, comme les États-Unis, interdisent son usage et sa consommation. Encadrée par l’Agence des Drogues qui collabore avec l’OEDT, sa commercialisation impose la possession d’une licence de la FDA. Ce précieux sésame, tant proclamé par les commerçants américains, permet la mise en vente des e-liquides dans les points de ventes ou les magasins. À l’inverse, le vapotage devrait avoir de beaux jours devant lui sur le sol français. Ce phénomène s’explique par le fait que la réglementation en matière de cigarette électronique est plus souple.

Ce marché, qui tend à se développer dans les années à venir, est actuellement régulé par la législation sur les produits de vapotage édictée par les directives européennes entre 2014 et 2016. Certaines normes telles que les processus de fabrication, les mesures de sécurité ou la taille du flacon, doivent être respectées. Les produits de vapotage, qui sont conformes à ces normes définies il y a quelques années, sont ainsi autorisés sur le marché. En somme, même si la cigarette électronique est autorisée dans pas mal de pays, certaines nations l’autorise sous réserve de respecter des conditions.