EuropArchive.org » Divers » Dyshidrose : les symptômes, le traitement et la prévention

Dyshidrose : les symptômes, le traitement et la prévention

La dyshidrose a pendant longtemps été confondue avec l’eczéma. Pourtant, il s’agit d’une maladie de peau bien distincte, touchant les mains et les pieds. La dyshidrose provoque l’apparition de vésicules et engendre des démangeaisons parfois douloureuses, ainsi que des plaies. Quelles sont les causes de la maladie ? Comment l’identifier et quels sont les traitements les plus efficaces ? C’est ce que nous allons voir.

Quelles sont les causes de la dyshidrose ?

À l’heure actuelle, il n’est pas possible de définir la cause précise de la dyshidrose. En revanche, plusieurs facteurs favorisent l’apparition de crises :

  • Le stress : les facteurs psychologiques peuvent déclencher ou aggraver des problèmes de peau. Aussi, le stress et l’anxiété peuvent tout à fait entraîner l’apparition de dyshidrose, mais aussi d’eczéma.
  • Une allergie : en effet, une allergie à certains métaux comme le nickel peut être à l’origine de la dyshidrose. Il en va de même, pour les agents allergènes qui se trouvent dans les filtres de cigarette.
  • Une mycose : la présence d’un champignon peut également favoriser la crise de dyshidrose.
  • Une sudation excessive.

Comment reconnaître la dyshidrose : les symptômes

Nous l’avons mentionné dans l’introduction de cet article, la dyshidrose peut être confondue avec l’eczéma, puisque les symptômes de ces deux maladies sont similaires. Toutefois, la dyshidrose touche principalement les doigts et les orteils, contrairement à l’eczéma qui peut se développer un peu partout sur le corps.

Une poussée de dyshidrose est marquée par l’apparition de vésicules, aussi appelées bulles, accompagnées de démangeaisons. Des plaies et des desquamations peuvent également se former à la surface de la peau. Si une poussée de dyshidrose peut être impressionnante, il est toutefois nécessaire de préciser que la maladie n’est pas contagieuse.

Quels sont les traitements naturels à envisager pour lutter contre la dyshidrose ?

La dyshidrose peut tout à fait être soulagée, voire disparaître, grâce à la mise en place de traitements naturels et efficace.

  • Une bonne hydratation de la peau : les vésicules ont tendance à apparaître sur les zones sèches de la peau. De ce fait, il est crucial de s’hydrater régulièrement les mains et les pieds, dans le but de soulager les démangeaisons mais aussi d’éviter l’apparition de plaies et de fissures, pouvant engendrer la prolifération de bactéries, et donc une infection.
  • Un changement d’alimentation : il a été démontré qu’une alimentation végétarienne apportait d’excellents résultats sur l’eczéma, mais également sur la dyshidrose. Aussi, il convient d’éviter la viande rouge, ainsi que la charcuterie.
  • La prise de probiotiques : s’ils ne sont d’aucune utilité pendant une crise, ces garants de la flore intestinale constituent néanmoins une solution efficace, pour limiter l’apparition de poussées.

Les traitements pharmaceutiques contre la dyshidrose

  • L’eau de Dakin : ce produit peut être appliqué pour assécher les vésicules et ainsi soulager efficacement les démangeaisons. L’eau de Dakin doit être appliquée à l’aide d’un coton.
  • Les crèmes vendues en pharmacie : le Dexeryl, mais aussi la crème Aquaphor ou Cicatryl sont autant de solutions qui peuvent être envisagées pour soulager une poussée de dyshidrose. Il est important de privilégier les crèmes à base de sulfate de cuivre, de zinc ou de corticoïdes, qui aident la peau à combattre l’apparition des vésicules et les démangeaisons.
  • Les antiseptiques locaux : ils sont indispensables pour éviter le développement des bactéries et le début d’infection.
  • La prise d’antihistaminiques : si la dyshidrose est causée par une allergie à un métal ou à une substance chimique, dans ce cas, le médecin peut prescrire des antihistaminiques à son patient. À condition que ce problème de peau soit d’origine allergique, ce traitement s’avère très efficace.

Comment prévenir la dyshidrose ?

Nous l’avons vu, adopter une alimentation différente et s’hydrater régulièrement sont autant de solutions qui vous aideront à prévenir une poussée de dyshidrose. Toutefois, des méthodes complémentaires pourront également être envisagées :

  • Mettre des gants pour éviter le contact avec les agents allergènes : au moment de manipuler des détergents ménagers par exemple, ou des objets en métal, il convient de se protéger les mains afin d’éviter une réaction allergique.
  • Arrêter de fumer : nous l’avons déjà mentionné, le filtre de cigarette contient des substances toxiques. De ce fait, il convient de stopper tout contact avec ceux-ci, afin de limiter efficacement l’apparition des vésicules au niveau des doigts.
  • Apprendre à gérer l’anxiété et le stress : le stress peut engendrer de nombreuses pathologies, dont la dyshidrose. Fort heureusement, de multiples solutions peuvent être mises en place pour soulager les facteurs psychologiques. La méditation par exemple, mais aussi des exercices de respiration ou de pleine conscience pourront vous aider à vous détendre et donc à mieux gérer les états anxieux.
  • Adopter une routine appropriée : le lavage des mains doit être effectué régulièrement, plusieurs fois par jour, à l’aide d’un savon doux et à l’eau tiède. D’autre part, on veillera également à bien se sécher les mains. En effet, l’humidité favorise l’apparition de champignons.