EuropArchive.org » Santé » Douleur aux ovaires : quel lien avec l’ovulation ?

Douleur aux ovaires : quel lien avec l’ovulation ?

La période des règles n’est bien souvent pas une partie de plaisir, entre le syndrome prémenstruel et les douleurs lors des menstruations. Néanmoins, pendant ou avant les règles, il est possible de ressentir une certaine douleur dans le bas du ventre, et plus précisément au niveau des ovaires. Comment interpréter cet épisode douloureux ? Nous allons le voir.

Mal aux ovaires : deux types de douleurs pelviennes

En général, lorsque l’on parle de douleur aux ovaires, on désigne plus généralement des douleurs pelviennes, c’est-à-dire au niveau du bas ventre. Il est possible d’en définir deux types :

  • Les douleurs liées au cycles : elles interviennent principalement lors de l’ovulation (lorsque le corps se prépare à la fécondation), avant les règles et même pendant. Si elles sont particulièrement désagréables, elles sont néanmoins tout à fait bénignes et normales. Pour les soulager, un traitement à base de Spasfon, un antidouleur, peut-être envisagé. La chaleur est également particulièrement appréciée par les femmes en souffrance lors de leurs règles. Dormir avec une bouillotte, par exemple, est vivement recommandé. Les règles s’accompagnent généralement de tiraillements au niveau de la poitrine, d’un mal de rein ou de migraines plus ou moins importantes. Cela peut durer pendant toute la semaine des règles, ou seulement les premiers jours.
  • Les douleurs chroniques : dans ce cas, cette douleur est généralement plus intense, voire aiguë, mais n’a aucun rapport avec les menstruations. Nous verrons un peu plus tard dans cet article d’où peut provenir cet inconfort.

Tiraillement avant les règles et pendant l’ovulation : quelle signification ?

Les douleurs pelviennes cycliques peuvent avoir plusieurs explications :

  • L’ovaire douloureux pendant l’ovulation : même si toutes les femmes ne rencontrent pas ce problème, le moment de l’ovulation (la période pendant laquelle vous êtes la plus féconde, car un ovaire est libéré dans le but d’être fécondé) peut être plus ou moins douloureux. Parfois même, un saignement accompagne cette libération.
  • Douleur aux ovaires avant les règles : dans ce cas, ce sont les hormones qui sont à l’origine de ce désagrément. Avant les règles, la prostaglandine est produite dans les vaisseaux sanguins et dans l’endométriose, provoquant ainsi une douleur plus ou moins importante. D’autre part, le mal ovarien peut faire partie intégrante du syndrome prémenstruel, c’est-à-dire de toutes les douleurs, sensations et mal-être ressentis pendant la période des règles. Il s’agit néanmoins d’un sujet encore flou, car peu d’études ont été réalisées sur le sujet.

La douleur ovarienne en dehors des règles : quand s’inquiéter ?

Dans certains cas, les ovaires douloureux n’ont aucun rapport avec le cycle menstruel, comme nous l’avons précédemment mentionné. Cette douleur est alors le symptôme d’un problème plus grave, qui devra être pris à temps :

  • Une grossesse extra-utérine : le fœtus vient alors se loger dans l’une des trompes qui se situent de chaque côté de l’utérus. Cette grossesse n’est pas viable et surtout peut générer un tiraillement important. La femme enceinte devra alors impérativement consulter son médecin pour mettre fin à la grossesse, par le biais d’une intervention chirurgicale.
  • Un kyste ou la rupture d’un kyste : un examen est alors indispensable, afin de déterminer la nature du kyste. S’il s’avère dangereux pour la santé de la patiente, alors il sera retiré.
  • Une infection de la trompe utérine : très simple à repérer, la douleur est généralement couplée à de la fièvre. Grave, cette inflammation peut avoir un impact sur la fertilité. Il s’agit là encore d’un cas d’urgence.

Une douleur pelvienne ne vient pas toujours des ovaires

C’est vrai, lorsque vous avez mal dans le bas ventre, ce ne sont pas forcément les ovaires qui sont en cause. D’autres organes peuvent être touchés :

  • Une crise de colique néphrétique : lorsque les calculs rénaux se retrouvent dans la vessie, la douleur ressentie est très forte, presque insoutenable. Divers procédés vous permettront de vous en débarrasser, mais cela nécessite une hospitalisation.
  • L’appendicite : ce petit bout d’intestin peut être infecté. Aussi, son ablation est souvent obligatoire. La douleur se trouve dans ce cas à droite du nombril.
  • L’endométriose : il s’agit d’un problème bien plus grave et désigne le tissu utérin présent en trop grande quantité dans l’utérus. Il engendre adhérence, vives douleurs, saignements et surtout un grand mal-être du début à la fin des règles. Aucun traitement n’existe à ce jour.
  • Un problème digestif : la constipation, ou encore le syndrome du côlon irritable peuvent aussi être à l’origine de tiraillements.

Les douleurs aux ovaires pendant la grossesse : souvent bénignes

Généralement, les tiraillements ressentis au niveau des ovaires durant la grossesse sont imputables aux bouleversements hormonaux qui ont lieu dans votre corps. Les ovaires ne sont pas touchés, mais dans certains cas, surtout lorsque la douleur est très intense, une consultation est nécessaire. Il s’agit peut-être d’un fibrome utérin (déjà présent, mais qui a grossi lors de votre grossesse), ou d’une torsion ovarienne qui doit être prise en charge chirurgicalement.

Vous trouverez également sur europarchive.org :