EuropArchive.org » Travail » Comment adapter son statut de micro-entrepreneur à ses besoins ?

Comment adapter son statut de micro-entrepreneur à ses besoins ?

Micro entreprise

Le statut de micro-entrepreneur est un statut qui connaît un grand succès depuis plus de dix ans désormais. Au fil de cette décennie, son succès ne s’est pas démenti notamment parce qu’il a su s’adapter à différents types de besoin. Malheureusement, trop peu de micro-entrepreneurs savent exactement en quoi consistent ces libertés d’aménagement du statut.

Le versement libératoire de l’impôt

Le versement libératoire de l’impôt est une option disponible pour tous les micro-entrepreneurs qui remplissent certaines conditions de revenu. Pour l’essentiel, ces conditions impliquent de ne pas déclarer un chiffre d’affaires annuel hors taxe de plus de 70 000 €. Ce prélèvement libératoire est une forme de prélèvement de l’impôt à la source.

En fait, le versement libératoire permet aux micro-entrepreneurx de payer leur impôt sur le revenu à un taux fixe et prédéterminé. Ce taux est appliqué à chaque déclaration (mensuelle et trimestrielle) et vous permet de payer immédiatement votre impôt. À la fin de l’année, aucun prélèvement compensatoire ou aucun remboursement n’est effectué. Dans certains cas, cela vous permettra d’économiser du temps et de réduire votre impôt sur le revenu.

Le portage salarial

Le portage salarial est une solution encore trop peu connue des micro-entrepreneurs, alors qu’elle peut leur être très utile. Elle présente notamment l’intérêt de leur offrir tous les avantages d’une situation de salarié classique, tout en pratiquant leur activité de micro-entrepreneur librement. Elle permet également de supprimer la limite de chiffre d’affaires imposée.

Le principe du portage salarial est assez simple : il vous suffit de déclarer vos revenus à une entreprise de portage salarial qui s’occupera alors de gérer vos cotisations comme si vous étiez un de ses employés. Cela vous coûte plus cher chaque mois que de déclarer vous-même vos revenus, mais cela vous permet de vous présenter à la banque avec un statut de salarié pour faire un prêt.

Le choix de la déclaration

Enfin, terminons avec un détail qui peut sembler anodin, mais qui ne l’est pas vraiment, celui de la déclaration de vos revenus. Au moment de la création de votre micro-entreprise, vous avez le choix entre une déclaration mensuelle ou une déclaration trimestrielle. Faites bien attention à ce que vous choisissez, car ce sera définitif.

Selon le type d’activité que vous avez, il peut être préférable d’opter pour une déclaration mensuelle, même si cela demande plus de travail. Effectivement, si vous avez beaucoup de clients et que vous émettez beaucoup de factures, vous risquez de vous y perdre en ne déclarant vos revenus que tous les trois mois. En plus, une déclaration trimestrielle implique de prendre soin de garder chaque mois assez d’argent pour vos cotisations à la fin du trimestre.