EuropArchive.org » Maison » Le puits canadien est utile pour réchauffer votre maison

Le puits canadien est utile pour réchauffer votre maison

Les Français adoptent de nouveaux procédés pour chauffer leur maison. Ils apprécient la qualité des équipements et surtout des économies réalisées au fil des jours. En effet, le puits canadien est aussi avantageux que des panneaux photovoltaïques ou encore des éoliennes. L’objectif consiste à utiliser les calories présentes dans l’air pour augmenter la température de votre demeure.

Comment fonctionne ce puits canadien ?

Les foyers ont déjà succombé à ces panneaux photovoltaïques, mais également aux éoliennes et à toutes les solutions qui permettent d’utiliser une énergie renouvelable pour chauffer ou rafraîchir le logement. C’est beaucoup plus économique, car les coûts engagés sont relativement faibles par rapport au gaz, l’électricité, le fioul… Le puits canadien est donc avantageux puisqu’il propose un fonctionnement simple et efficace, mais l’intervention d’un professionnel est sans doute nécessaire.

  • Une borne de prise d’air capte les calories présentes à l’extérieur.
  • Des tuyaux enterrés à 2 mètres de profondeur au maximum peuvent acheminer les calories jusqu’à la maison grâce à un ventilateur.
  • Le puits canadien s’adapte aussi à une VMC et il augmente la température de votre logement selon vos besoins.
  • Les économies d’énergie sont de l’ordre de 20 % selon la configuration de votre maison et vos habitudes.

Vous optez pour un fonctionnement écologique puisque l’énergie est renouvelable et gratuite, ce qui n’est pas le cas pour l’électricité, le gaz, le fioul ou encore le bois. Ce dernier est moins problématique, mais tous les professionnels n’adoptent pas une politique liée à la lutte contre la déforestation. Ce puits canadien est donc avantageux, car vous avez un air chaud pour l’hiver et un peu plus frais pour l’été.

Quels sont les points négatifs de cette installation ?

Comme c’est le cas pour tous les équipements qui agrémentent une demeure, il y a des points faibles à prendre en compte. Vous réalisez des économies d’énergie sur le long terme, mais l’installation peut être onéreuse. Il faut compter près de 2000 euros, elle n’est donc pas réservée à toutes les bourses et les travaux sont assez complexes. Il faut enterrer tous les tuyaux et installer la cheminée principale du puits canadien.

Pour que les désagréments soient moins nombreux, il est conseillé d’adopter cette solution dès la construction de la maison. Vous bénéficiez ainsi du terrassement de cette bâtisse, mais il est tout à fait possible d’effectuer cette installation sur un environnement déjà construit. Un autre inconvénient est à prendre en compte et il concerne l’entretien. Vous n’êtes pas à l’abri des dépôts, des rongeurs et des feuilles qui se promènent dans les tuyaux enterrés. Ils sont très difficiles d’accès, seuls des professionnels possèdent le matériel adéquat pour réaliser cette tâche sans difficulté majeure.

Comme c’est le cas pour de nombreuses solutions qui utilisent l’air extérieur, vous avez un risque lié à l’humidité. L’installation doit donc être minutieuse notamment pour la ventilation. Si ce n’est pas le cas, vous aurez des émanations de radon et une dégradation avancée des tuyaux.

Vous trouverez également sur europarchive.org :