EuropArchive.org » Santé » Lipofilling : qu’est-ce qu’un lipofilling ?

Lipofilling : qu’est-ce qu’un lipofilling ?

Le lipofilling est une chirurgie plastique qui combine la liposuccion (l’absorption de la graisse) et l’autogreffe de tissu adipeux; sa traduction en français est lipostructure.

Lipofilling, de quoi s’agit-il au juste ?

Le lipofilling ou lipostructure est une intervention chirurgicale d’ordre esthétique, qui consiste à faire une liposuccion des zones du corps qui contiennent une forte teneur en graisse (n’importe quelle zone telle que les cuisses, les genoux, le ventre…etc.), puis la réinjecter dans les zones qui manquent de volume (visage, fesses, seins).

Les lipofillings les plus pratiqués sont :

  • Le lipofilling du visage : il est pratiqué dans le but de réduire des rides, et afin de donner un coup de jeune au patient.
  • Le lipofilling mammaire : il est pratiqué dans le but d’augmenter le volume des seins.
  • Le lipofilling des fesses : pratiqué dans le but d’augmenter le volume des fesses.

Quels sont les dangers et les effets secondaires du lipofilling ?

Lors d’un lipofilling en général il existe plusieurs risques et effets secondaires; on va vous citer les risques majeurs dans chacune des interventions:

Dans le cas d’un lipofilling du visage les effets secondaires sont:

  • Le sentiment d’une douleur qui peut parfois être très forte dans la zone opérée.
  • Un gonflement du visage qui peut persister pendant des semaines ou même plusieurs mois après l’opération.
  • Une insensibilité dans les zones de peau décollée, qui peut durer des des mois après l’acte chirurgical.

Les risques rencontrés lors d’un lipofilling du visage :

  • L’échec de la lipostructure; dans plusieurs cas des personnes qui ont subi cette intervention ont constaté la disparition du résultat après un certain temps.
  • Une asymétrie particulièrement pas esthétique.
  • L’apparition de boules de graisse qui durcissent avec le temps et déforment le visage.

Dans le cas d’un lipofilling mammaire, les effets secondaires et risques sont:

  • Des accidents trombo-emboliques tels que la phlébite combinée au risque pulmonaire, qui peut conduire à des conséquences graves.
  • Un hématome : c’est une hémorragie interne ou un caillot de sang causé par le gonflement du tissu mammaire.
  • Un épanchement lymphatique : c’est un effet secondaire qui intervient quelques semaines après l’intervention; dans certains cas une ponction répétée ou même un drainage au bloc sont obligatoires.
  • L’apparition de kystes épidermiques : ce sont des kystes qui peuvent apparaître au niveau de la cicatrice.
  • Un pneumothorax par brèche pleurale : même s’il est rare, il peut se produire.

Même si, au premier coup d’œil, cette intervention paraît simple, elle n’est pas dénuée des risques liés à la chirurgie et à l’anesthésie, et elle reste un peu limitée et ne donne pas toujours le résultat attendu.