EuropArchive.org » Mode » La couture du cuir avec une machine à coudre industrielle

La couture du cuir avec une machine à coudre industrielle

Couture du cuir avec une machine

Le cuir est une matière qui reste indispensable dans le secteur du textile, que ce soit pour confectionner des vêtements, des accessoires ou des chaussures. Mais vu sa nature, il est clair que le cuir ne se travaille ni ne se coud pas comme n’importe quel tissu. Pour pouvoir fabriquer un produit de qualité avec ce matériau, vous devez vous équiper du matériel adéquat et notamment d’une machine à coudre industrielle avec laquelle vous pourrez venir à bout de son épaisseur et sa dureté.

Voici tout ce qu’il faut savoir à propos de la couture du cuir avec une machine à coudre industrielle.

La machine à coudre industrielle, un indispensable pour coudre le cuir

Le cuir est une matière dure, encore plus quand il s’agit de coudre des épaisseurs. Une simple machine à coudre domestique ne peut en venir à bout, surtout si vous comptez créer une pièce qui nécessite des superpositions comme un sac à main ou un blouson par exemple. Avec une machine classique, il y a fort à parier que le résultat laissera à désirer et que vous risquez de casser des pièces.

Il est préférable de vous équiper d’une machine à coudre industrielle si vous voulez réaliser de belles coutures avec des points précis sur le cuir. Cet équipement est plus adapté pour travailler sur une matière aussi solide et ne risque pas de s’endommager même dans le cadre d’un usage intensif. Par ailleurs, ce type de machine est conçu pour travailler avec des fils plus épais et de longueur importante. Les possibilités qu’elle offre en matière de réalisations sont plus nombreuses qu’avec une machine non professionnelle, sans parler du résultat !

Si votre objectif est de vous équiper pour produire de jolies pièces de qualité professionnelle, vous devez impérativement opter pour la machine à coudre industrielle. Vous pouvez trouver des machines à coudre industrielles de qualité professionnelle spécialement conçues pour la maroquinerie sur jlperrin.com, un site spécialisé dans la vente de machines à coudre.

Une machine à coudre comme à la maison

Bien choisir sa machine à coudre industrielle pour coudre le cuir

Le choix de la machine à coudre industrielle pour coudre le cuir doit être minutieusement étudié. En effet, ses caractéristiques devront correspondre à vos besoins, au type de produit que vous envisagez de créer, au confort d’utilisation, à la sécurité, etc. La première chose à faire est de considérer les produits que vous envisagez de fabriquer avec votre machine à coudre. Pour les petits travaux de confection d’accessoires tels que les porte-monnaie, les ceintures ou les portefeuilles, une machine à coudre industrielle à plat peut faire l’affaire.

Si vous voulez plus de polyvalence, vous pouvez opter pour la machine à bras avec laquelle vous pouvez confectionner des sacs à main, des pièces de vêtements, des selles, des pièces de revêtement de meuble… De plus, cet équipement est plus robuste et convient mieux à une utilisation intensive.

Vous trouverez aussi dans le commerce des machines à crochet oscillant avec lesquelles il est possible de travailler toutes sortes de cuir et d’utiliser différentes tailles de fils.

L’utilisation à laquelle vous la destinez

Lors de l’achat de votre machine à coudre industrielle auprès d’un vendeur spécialisé, vous devez spécifier l’utilisation à laquelle elle se destine. Une machine à coudre destinée à la confection de bâches ou de stores n’aura pas les mêmes caractéristiques qu’une machine conçue pour la maroquinerie. Et il en va de même pour les machines pour la sellerie, la voilerie, la tapisserie, etc.

Dans le lot, vous pourrez en trouver qui conviennent à de multiples usages, mais il vaut mieux vous assurer par avance que celle que vous avez choisie sera adaptée à l’usage premier auquel vous la destinez.

L’unité d’entraînement de la machine à coudre

Il est très important d’opter pour une machine à coudre industrielle équipée d’une unité d’entraînement conçue pour la couture du cuir. Cette unité doit comprendre un réducteur de vitesse et un servomoteur numérique à courant numérique. Le réducteur de vitesse est nécessaire pour contrôler les variations de vitesse et de puissance de perçage de la machine pendant l’utilisation. Il s’avère donc indispensable pour bien manœuvrer la machine quelles que soient les épaisseurs de matière.

Le servomoteur quant à lui confère la puissance nécessaire pour travailler le cuir.

La puissance du moteur

Il existe 2 types de moteurs de machine à coudre industrielle : le servomoteur numérique et le moteur à embrayage. Sa puissance quant à elle, devra lui permettre d’effectuer en moyenne entre 1200 et 1700 tours par minute. Il s’agit du minimum requis pour un usage intensif ou professionnel.

À savoir que le servomoteur vous permet de contrôler la vitesse de la machine, tandis qu’avec un moteur à embrayage, il faudra vous adapter à la vitesse constante de la machine.

Le bruit

Une machine à coudre industrielle peut produire plus ou moins de bruit en fonction du moteur dont elle est équipée. Le servomoteur est bruyant pendant le fonctionnement, lorsque vous appuyez sur la pédale d’entraînement, tandis que le moteur à embrayage lui, laisse entendre un bourdonnement de fond dès lors qu’il est allumé. Ce bruit s’intensifie lorsque vous commencez à coudre et ne cesse qu’au débranchement de la machine.

La disponibilité des pièces détachées

Une machine à coudre industrielle destinée à un usage intensif s’usera fatalement après quelques années d’utilisation. Il est donc important de veiller à ce que les pièces qui la composent soient disponibles auprès de revendeurs ou du vendeur où vous l’avez achetée au départ. Cela vous évitera de vous retrouver avec une machine irréparable faute de pièces de rechange.

Le mécanisme d’entraînement

La machine à coudre industrielle est généralement dotée d’un double ou d’un triple entraînement. Avec le double entraînement, le tissu ou le cuir est entraîné à la fois par la griffe et l’aiguille de la machine. Le triple entraînement quant à lui fait appel non seulement à la griffe et à l’aiguille, mais aussi au pied central pour plus d’efficacité. La seconde option est la plus conseillée pour sa robustesse et parce qu’elle permet l’utilisation des aiguilles pour le cuir dont le diamètre peut être compris entre 90 et 130. Vous trouverez plus d’informations sur les aiguilles pour coudre le cuir ici.