EuropArchive.org » Société » Colocation : quittance de loyer et bail comment ça marche ?

Colocation : quittance de loyer et bail comment ça marche ?

La colocation est une méthode de logement de plus en plus appréciée et pas seulement chez les étudiants. Dans les grandes villes où les loyers sont chers, de plus en plus de trentenaires se tournent vers cette solution pour accéder à de meilleurs logements sans exploser leur budget. Pour les propriétaires, il est donc important de savoir exactement comment gérer un bail de colocation.

Les différents baux de colocation possible

La plupart des propriétaires optent pour la solution du bail unique, c’est-à-dire que les deux colocataires signent le même contrat et leur statut est donc identique. Ils gardent chacun un exemplaire du bail et gèrent entre eux l’organisation de l’appartement. Il est possible d’y intégrer une clause de solidarité pour minimiser les impayés et forcer les locataires à s’aider à payer.

Par ailleurs, il est également possible de rédiger plusieurs contrats pour une seule colocation. Chaque colocataire aura son contrat avec un loyer séparé. Le contrat précisera de quelle pièce le locataire a la jouissance exclusive et quelles seront les pièces à partager avec les autres locataires. C’est une bonne solution pour maximiser le remplissage de l’appartement en cas de départs.

Comment rédiger une quittance de loyer ?

La quittance de loyer doit toujours être correctement rédigée. Si vous avez placé votre logement en gestion locative auprès d’un organisme agréé, vous n’avez pas de question à vous poser. Si vous gérez vous-même sa location et la perception du loyer, vous devez émettre une quittance chaque mois et l’adresser à vos locataires. Elle doit contenir le nom et le prénom de chaque locataire, votre nom et votre adresse, la période pour laquelle vous percevez le loyer et le montant du loyer.

Si vous avez rédigé un bail unique pour tous les locataires, vous devez alors envoyer une seule quittance de loyer sur laquelle figure le nom de chaque locataire. Vous indiquez le montant total du loyer sans vous préoccuper de la quote-part individuelle. En revanche, si vous avez opté pour plusieurs baux individuels, vous devez aussi individualiser la quittance et en envoyer une personnelle à chaque locataire avec le montant de sa part du loyer.

Faut-il assurer son logement quand on le loue ?

Les propriétaires n’ont pas l’obligation d’assurer leur logement quand ils l’occupent ou quand ils le louent. Le locataire, en revanche, est tenu de le faire. Cependant, en cas de litige ou de problème, il est fortement recommandé de disposer de sa propre assurance sur son logement. Cela permet au propriétaire de ne pas avoir à avancer trop de frais en cas d’ennui avec ses locataires.

Une autre assurance qu’il est souvent recommandé de prendre, c’est l’assurance loyer impayé. Cette assurance vous permet de percevoir votre loyer, même quand vos locataires ne le payent pas ou le payent en retard. Cette assurance n’est pas obligatoire, mais systématiquement conseillée aux propriétaires, notamment ceux qui payent un crédit sur le logement qu’ils louent et qui ne pourraient pas supporter financièrement un loyer impayé.