EuropArchive.org » Société » Connaissez-vous l’atomiseur reconstructible pour e-cigarette ?

Connaissez-vous l’atomiseur reconstructible pour e-cigarette ?

une fumeuse de cigarette électronique

La pratique de la vape est devenue de plus en plus répandue en France, et avec la démocratisation de cet appareil, il est aussi maintenant possible de choisir un atomiseur reconstructible. Vous vous demandez ce que c’est et ses différences avec un atomiseur classique ? Voici toutes les informations pour mieux appréhender les pièces qui constituent votre cigarette électronique. Vous verrez que c’est une façon de faire des économies importantes et d’affiner le fonctionnement de votre e-cigarette !

Qu’est-ce qu’un atomiseur pour e-cigarette ?

Atomiseur reconstructible tank ou dripper ? Drôle de termes ! L’atomiseur est l’une des pièces qui constituent la cigarette électronique. C’est la partie qui vient recueillir l’e-liquide, puis qui le chauffe pour créer la vapeur. Il est indispensable pour recréer la sensation que l’on consomme une cigarette traditionnelle. L’atomiseur est moins coûteux que le clearomiseur, différent dans la forme et l’utilisation. L’atomiseur reconstructible est aussi nommé « tank » ou RTA (Rebuidable Tank Atomizer), c’est une pièce indispensable pour le fonctionnement de votre e-cigarette. C’est cet accessoire qui va vous donner une vapeur de qualité et diffuser convenablement toutes les saveurs de l’e-liquide.

Il faut donc choisir un atomiseur de qualité pour avoir un vrai plaisir en vapotant. L’atomiseur est peu coûteux, vous pouvez en posséder plusieurs sans aucun souci ! En avoir plusieurs permet d’ailleurs de varier les saveurs de ses e-liquides sans devoir nettoyer à chaque fois ou être gêné par des mélanges de goûts.

Différentes cigarettes électroniques

Pourquoi choisir un atomiseur de type reconstructible ?

Les fabricants ont beaucoup fait évoluer les atomiseurs et les ont rendus particulièrement performants. L’atomiseur reconstructible est intéressant pour vous fournir des sensations variables selon le réglage. Selon les résistances que vous allez intégrer, l’e-cigarette va diffuser des saveurs différentes. La vapeur arrive alors en belle quantité pour vous donner l’impression de fumer une cigarette traditionnelle, c’est important pour les personnes qui utilisent les e-cigarettes pour se sevrer du tabac.

Un atomiseur reconstructible a pour avantage d’être totalement personnalisable : les débutants choisissent souvent un atomiseur basique, mais lorsque l’on vapote régulièrement, on a souvent envie de vaper sur mesure, c’est pour cette raison qu’il est conseillé de choisir un atomiseur reconstructible. Les résistances toutes faites ne sont pas aussi intéressantes. Selon le montage que vous allez réaliser, vous allez obtenir des effets différents et très personnels. Jouez sur les différents éléments de l’atomiseur pour modifier les expériences de vapotage !

Les différents types de montage

L’atomiseur reconstructible vous offre la possibilité de concevoir vous-même vos résistances d’e-cigarette. Il peut se présenter selon plusieurs montages :

  • Le montage « Genesis » ou Top coil : c’est la méthode la plus élaborée pour monter votre atomiseur reconstructible. Les résistances sont situées au sommet de l’atomiseur, un fil de métal vient s’enrouler autour du coton pour former une bobine (coil) et s’oxyde pour créer une flamme. Il est plutôt réservé aux plus expérimentés des vapoteurs et crée une vapeur chaude, voire très chaude.
  • Le montage en bottom coil mono : il est particulièrement apprécié, car il est simple à faire. Le montage se passe principalement à la base (bottom) de l’atomiseur reconstructible. Il génère une vapeur tiède ou froide. La bobine est placée dans une chambre où va se loger la vapeur et les saveurs, puis l’ensemble est propulsé par « l’airflow », un système d’aération réglable selon vos envies.
  • Le montage en bottom coil dual : il s’agit ici de l’association de deux bobines parallèles qui viennent accentuer la vapeur. Le montage est un peu plus complexe qu’en mono, mais offre un résultat de plus grande qualité.

Comment choisir son atomiseur reconstructible ?

Le choix d’un atomiseur reconstructible peut s’avérer assez complexe, car le vocabulaire et les caractéristiques de chaque pièce sont variés. Voici quelques conseils pour faire le bon choix.

La taille de l’airflow

La taille de l’aérateur (airflow) donnera une vapeur en quantité variable. Un airflow de grande taille donnera une vapeur très aérienne alors qu’en choisissant un airflow plus étroit, la vapeur sera moins volumineuse. Certaines personnes n’apprécient pas forcément que l’e-cigarette produise une vapeur importante. À vous de choisir selon vos goûts. L’airflow est souvent doté d’une bague rotative pour faciliter le réglage de l’e-cigarette.

Le nombre de bobines (coil)

Le coil est un fil qui compose la résistance. On choisit d’intégrer un ou deux coils selon l’effet que l’on veut obtenir et la température de la vapeur. Choisissez aussi en fonction du temps que vous avez à consacrer au montage.

Le plateau d’installation

C’est le support d’installation du coil et du coton à imbiber. Il peut arborer différentes formes, à sélectionner selon les réglages de votre atomiseur reconstructible et de la facilité de montage désirée. Il existe aussi des plateaux avec 2, 3 ou 4 postes afin de pouvoir positionner jusqu’à 4 résistances.

La chambre d’atomisation ou cloche

C’est dans cette chambre que la vapeur va se créer. L’e-liquide chauffe en entrant en contact avec les résistances, et se transforme en vapeur. Celle-ci est ensuite diffusée au travers d’une cheminée vers le sommet de l’atomiseur. La chambre d’atomisation est souvent réalisée en acier inoxydable, choisir une chambre d’atomisation de qualité est indispensable pour la concentration des arômes de l’e-liquide.

Le réservoir ou tank

Le réservoir est la partie de l’atomiseur qui va recevoir l’e-liquide. Les capacités sont variables (entre 2 et 7 ml). Le réservoir délivre l’e-liquide pour le mettre en contact avec la résistance en utilisant des mèches de coton. Le réservoir est la partie que l’on ôte pour pouvoir faire le plein d’e-liquide, il peut être en verre ou en matière plastique. L’avantage principal d’un réservoir en verre (Pyrex) est qu’il ne conserve pas les saveurs d’un e-liquide après consommation. Il suffit de bien le laver avant de changer d’e-liquide. Les réservoirs en plastique ont tendance à conserver quelques arômes et à créer des mélanges. Elle est aussi remplaçable si toutefois vous veniez à casser cette partie en faisant tomber votre e-cigarette.
Une vapoteuse qui fume

Le drip tip et top cap

C’est la partie la plus haute du réservoir. On dévisse le top cap pour le démonter et il est accessoirisé d’une connectique type 510 pour y insérer le drip tip. C’est l’embout que l’on place dans la bouche pour aspirer la vapeur, ils sont de formes et de consistances différentes. La connectique type 510 est standard, alors il est facile de personnaliser l’e-cigarette avec un drip tip à son goût.

Si vous vous sentez perdu face à la diversité des pièces des atomiseurs reconstructibles, n’hésitez pas à demander conseil aux vendeurs ou à des amateurs aguerris.