Accueil Finance Comment faire la simulation d'un rachat de crédit ?

Comment faire la simulation d’un rachat de crédit ?

En 2020, 47,4% des ménages se sont engagés auprès d’une banque pour un crédit. D’après les chiffres, ce sont près d’un tiers des Français qui possèdent un crédit immobilier, quand 26,5% obtiennent un crédit à la consommation pour couvrir une auto ou des travaux. Quand les crédits s’accumulent, une solution existe pour simplifier son budget : le regroupement de crédit.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit ?

Valable tant pour les crédits professionnels que pour les crédits à la consommation et les prêts immobiliers, le rachat de crédit permet de réunir ses emprunts en une seule mensualité. Il peut se décliner de plusieurs façons. Le ménage peut opter pour un regroupement de l’ensemble de ses crédits, peu importe leur nature, ou pour un rassemblement de tous ses crédits à la consommation s’il en possède plusieurs.

Le rachat de crédit est d’intérêt pour de nombreux ménages, car il permet généralement de réduire ses mensualités, sans trop allonger la date de son emprunt. C’est bénéfique pour certains foyers puisqu’ils bénéficient alors d’un pouvoir d’achat mensuel plus important. Le budget mensuel peut ainsi se gérer avec plus de facilité.

Le rachat de crédit n’est pas la solution pour tous les ménages. Certains d’entre eux ne peuvent même pas prétendre à en demander un, par exemple en cas de situation professionnelle instable. Pour d’autres foyers toutefois le rachat de crédit sera une solution pour éviter le surendettement. Réaliser une simulation de son rassemblement de crédit permet, dans tous les cas, de se faire une idée plus concrète de sa situation.

Les outils en ligne pour simuler son rachat de crédit

S’il est possible de réaliser ses calculs soi-même en comparant les taux proposés par les assureurs, banques et organismes de crédits, de nombreux outils en ligne permettent de se renseigner. S’orienter vers un simulateur de crédit de rachat, par exemple sur le site de Cofidis, spécialiste en la matière, simplifie la démarche. En quelques clics, le ménage ajuste la simulation pour effectuer son regroupement de crédit.

La démarche de ces simulateurs en ligne prend généralement en compte les éléments suivants :

  • le montant dû actuel ;
  • les frais liés au rachat des crédits ;
  • la comparaison du coût des anciens crédits et du nouveau prêt proposé.

Le calcul n’est pas évident à réaliser seul. Il faut en prime réfléchir au montant d’emprunt nécessaire, aux mensualités souhaitées, ou s’assurer que le rachat de crédit soit avantageux selon son type de crédit. Pour les crédits immobiliers, par exemple, l’opération ne sera d’intérêt que si la durée du prêt reste importante, si le taux négocié est inférieur à l’actuel ou encore si le capital restant atteint minimum 60 000 euros. Il est rare que le rachat de crédit présente une opportunité financière : il garantit plutôt un pouvoir d’achat facilité.

Prendre connaissance des spécificités du nouveau prêt

Dans le cas où les crédits sont de différentes natures, il est important de savoir que le prêt dominant influera la manière dont le nouveau contrat sera traité. Ainsi, dans le cas où le rachat de crédit est constitué à 60% ou plus d’emprunts immobiliers, le nouveau contrat suivra la procédure d’un prêt immobilier. Autrement, ce sera selon les conditions d’un prêt à la consommation.

En plus de ces détails à prendre en compte, il est primordial de bien se renseigner sur les spécificités du nouveau contrat que propose l’organisme de crédit. Le prêteur a une obligation légale d’informer sur tous les changements liés à la durée et au montant du prêt. En effet, l’allègement des mensualités entraîne généralement un rallongement de la durée du prêt.

D’une façon ou d’une autre, cela pourra mener à une augmentation du montant à rembourser. L’organisme présentera un tableau récapitulatif regroupant les gains totaux liés à chaque option pour effectuer un choix en toute connaissance de cause. L’objectif, bien évidemment, n’est pas de créer des situations de surendettement ou de difficultés financières.

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers articles

Assurance-vie : intégration des fonds solidaires dès 2022

Les épargnants délaissent le livret A pour l'assurance-vie - c'est le constat de cette fin d'année. Un état des lieux rassurants pour le secteur,...

Apprendre la langue des signes pour faciliter le quotidien

La société continue d'évoluer et de progresser afin d'intégrer au mieux tous les acteurs de celle-ci. Parmi les priorités de nombreux organismes se trouve...

Nouveau DPE : comment financer ses travaux énergétiques ?

La question énergétique est centrale, de nos jours. Elle guide de nombreuses réflexions politiques ou de consommation. Un des secteurs les plus concernés par...

Parler en langue des signes avec son enfant, bénéfique ?

Certains phénomènes se développent au fil des ans, quand un évènement soudain vient leur donner un élan en avant. C'est le cas de l'apprentissage...

Protection des données et sécurité : qu’en est-il pour les casinos en ligne suisses ?

Chaque pays possède ses propres réglementations au sujet du casino virtuel. Ces derniers ne font pas l'unanimité dans tous les territoires et chaque gouvernement...

Cryptomonnaies en 2022 : vers une imposition plus avantageuse ?

Bitcoin, Dogecoin, Ethereum, la cryptomonnaie rencontre de plus en plus de succès ces dernières années. À tel point que le gouvernement français a jugé...

De 1970 à 2021 : l’évolution du logo PSG

Au fil du temps, de l'évolution de la société, des mœurs et des modes, les logos se modifient. Véritables marqueurs d'une identité, ils permettent...

La santé des pieds, toujours au centre de l’attention des podologues

Souvent malmenés, et même parfois dédaignés, les pieds sont pourtant d'une grande importance. Et pour cause, chaque année, la Semaine Nationale de la Santé...