EuropArchive.org » Finance » Astuce fiscalité : comment réduire ses impôts en étant novice ?

Astuce fiscalité : comment réduire ses impôts en étant novice ?

L’été est toujours la période redoutée, car les boîtes aux lettres ont souvent de mauvaises nouvelles à transmettre. Elles dévoilent ces avis d’impôts qui s’accompagnent d’une forte somme à régler au plus vite. Il est donc préférable d’adopter au plus vite une astuce fiscalité afin de réduire les dépenses. Toutefois, vous n’êtes pas un passionné et vos connaissances sont très limitées. Vous cherchez des méthodes pratiques et faciles à mettre en place. Nous avons donc épluché le Web et nous vous proposons quelques astuces.

La défiscalisation reste le domaine le plus intéressant

Vous n’avez peut-être pas des connaissances dans ce secteur, mais il est peut-être judicieux de se former un minimum. En effet, l’immobilier est sans doute le premier domaine qui vous offre autant d’avantages, car vous avez plusieurs dispositifs compatibles.

  • La loi Pinel est sur la première marche du podium, elle vous promet jusqu’à 63 000 euros sur une période de 12 ans. Il s’agit du délai le plus long pour bénéficier de cette défiscalisation. Il est aussi possible de proposer une location pendant 6 ou 9 ans. Vous devez bien sûr respecter quelques conditions notamment pour les logements qui doivent se situer dans certaines zones. Toutefois, la réduction peut atteindre 21 %.
  • Vous pouvez investir dans les résidences de services, elles sont proposées aux étudiants, aux seniors… Plusieurs programmes sont compatibles et vous pouvez même adopter le statut LMNP (Loueur Meublé Non Professionnel). Les revenus ne sont pas des revenus fonciers, l’avantage est certain par rapport à la fiscalité.

Si vous devez vous attarder sur deux phénomènes, ce sont ceux qui devraient vous aider à réduire vos impôts, mais d’autres solutions sont possibles.

Embauchez un salarié chez vous

Vous avez sans doute un jardin laissé à l’abandon, car vous n’avez pas le temps de vous occuper de cette parcelle. Vous pouvez la confier à un spécialiste, cela vous permet de déduire de vos impôts 50 % de la somme dépensée, ce qui n’est pas négligeable. Ce secteur n’est pas le seul compatible, vous pouvez opter pour le ménage, la garde d’enfants, le soutien scolaire, l’aide à domicile… À chaque fois, le principe reste le même, une personne se déplace chez vous pour vous apporter son expérience.

Par rapport à l’administration fiscale, vous avez une réduction d’impôts, mais les dépenses ne doivent pas dépasser 12 000 euros par an. Il est important de noter que vous ne pouvez pas avoir une restitution. Par exemple, si la réduction est supérieure au montant demandé par l’État, vous n’aurez pas le surplus.

Si vous avez des impôts conséquents, il peut être judicieux de faire appel à une femme de ménage qui entretiendra l’ensemble de votre demeure pendant votre absence, un professeur particulier pour aider vos enfants et un jardinier qui donnera enfin un cachet supplémentaire à votre logement.

Faites également des dons à diverses associations

Que ce soit pour une association dédiée aux enfants, aux SDF, aux animaux ou aux foyers les plus démunis, vous obtenez une déduction. Elle est généralement de 75 % si votre don n’excède pas 531 euros. Par contre, elle sera de 66 % au-delà. Les dons doivent être transmis à un organisme d’intérêt général ou reconnu d’utilité publique. Dans le cas contraire, l’administration fiscale ne prendra pas en compte la réduction.

Il est important de noter que ce n’est pas automatique, vous devez mentionner ces dons lors de votre déclaration. Soyez vigilant, car une erreur peut être préjudiciable. Tous les dons sont compatibles qu’ils soient réalisés avec des chèques, des virements ou en espèces. Gardez précieusement l’ensemble des justificatifs, vous recevez une attestation qui prouve que vous avez réalisé un don.

Vous trouverez également sur europarchive.org :